• Auteur:Jacques

    jacques LAUPIES

  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Archives

  • Pages

  • Méta

  • Etes vous communiste

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

La lettre de PATRICK LE HYARIC, Directeur de l’Humanité

Posté par jacques LAUPIES le 11 décembre 2017

 

La Lettre du 10 décembre 2017
Bonjour à chacune et chacun,

J’ai effectué cette semaine un déplacement à Cuba avec Pierre Laurent et Laurent Pérez. Cette visite s’inscrivait dans un programme de coopération entre les partis communistes Cubains et Français. Nous avons pu évaluer les premiers effets des programmes d’ajustement économiques et sociaux et les contre-effets des choix de l’administration nord-americaine. Nous y reviendrons. Ce déplacement n’a pas entravé un certain nombre d’actions de travail en cours.
Ainsi vous pouvez retrouver mon éditorial de l’Humanite Dimanche qui porte sur le droit au logement.
Lire l’éditorial de l’Humanité Dimanche
D’autres questions dans l’actualité ont retenu mon attention.
Elections corse

Les élections territoriales corses mettent en lumière une crise politique dont l’abstention forte des électeurs est révélatrice. Dans ce contexte les nationalistes réalisent un important score et somment le gouvernement d’engager sans attendre des discussions pour un nouveau statut d’autonomie.

Leur stratégie nationaliste arrimée à ce projet européen ultra-libéral ne comporte rien de bon pour les travailleurs et les familles populaires. Il n’y aura désormais plus aucun élu pour porter dans la nouvelle collectivité la voix d’une alternative à gauche aux politiques libérales qui sont à l’origine des graves difficultés sociales que connait l’île.

La division entretenue depuis Paris contre les militants locaux communistes ou insoumis par Jean-Luc Mélenchon lui-même est porteuse d’échec en Corse comme ailleurs. Il est incompréhensible et irresponsable de s’en réjouir.

Les dirigeants Nord-Americains sortent du droit international et de la communauté des nations

Le président Trump a décidé de retirer les Etats-Unis d’un pacte mondial de l’Organisation des Nations Unies visant à améliorer la gestion internationale des migrants et des réfugiés. Cette décision constitue un nouveau coup porté au multilatéralisme et à la volonté de régler par la coopération des questions qui concerne toute la communauté internationale. Ce fut déjà le cas pour l’accord de Paris sur le Climat. Plus récemment, Donald Trump avait décidé de retirer les États-Unis de l’UNESCO.

La décision de ne pas s’inscrire dans un pacte international pour trouver des solutions aux questions migratoires est concomitante à la décision de la Cour Suprême des États–Unis de donner le feu vert à l’application du décret qui empêche les ressortissants de plusieurs pays musulmans de se rendre aux Etats-Unis.

Ils poussent le Moyen-Orient au bord du gouffre

Trump a pris sans concertation la décision de déplacer l’ambassade des États Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem. Il s’agit d’un acte d’une extrême gravité puisqu‘il consiste à fouler aux pieds le droit international qui prévoit que le statut de Jérusalem ne peut s’établir qu’au terme de négociation impliquant les israéliens et les palestiniens. Le président des États-Unis a choisi de ramener à un simple exercice de rhétorique son soutien à une solution à deux États, un État palestinien à côté de l’État d’Israël sur la base des frontières de 1967.

Les États, les Nations Unis doivent parler fort, haut et clair au président Nord-Americain. Ces décisions s’inscrivent dans un projet plus général au proche et au Moyen-Orient d’une extrême gravité porteuse du pire. La France et l’Europe ont un rôle important à jouer pour porter un coup d’arrêt à une nouvelle logique de guerre qui fait d’Israël, le fer de lance d’un nouvel affrontement avec l’Iran. Nous y reviendrons dans quelques jours.

À la veille de la venue du premier ministre Israélien en Europe nous avons pris plusieurs initiatives.
Nous lui demandons de ne pas quitter notre sol sans avoir réglé à l’Union Européenne la facture des destructions d’équipements financé par l’Union européenne en Palestine. Ce document est paru dans le journal israélien Haaretz. (Lire ici)
D’autre part, j’ai pris l’initiative de regrouper des députés européens pour qu’il lui soit rappelé toutes les résolutions du Parlement européen qui réclament le respect du droit international, l’arrêt de la colonisation, la libération de M. Barghouti.
Lire la lettre signée par 67 députés européens
if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Lorette Autrement |
Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
| servir connaux
| Le site de la liste Gif, os...