Ne faudrait-il pas consommer autrement ?

Posté par jacques LAUPIES le 20 décembre 2017

DSC_0760-1

Est ce l’âge ou la simple prise de conscience d’un délitement de la mentalité des consommateurs mais la folie qui s’empare du besoin d’acheter fortement impulsé par une ambiance de fête fabriquée, me rend plutôt triste et morose.

Sans doute l’âge conduit-il à s’écarter des futilités, de l’inutile, avec la perte d’intérêt pour ce qui est inessentiel mais il faut bien reconnaître que cette réaction n’est pas universelle. Je connais des personnes âgées dont l’addiction pour acheter à tout prix est fortement ancrée dans leur esprit.

L’engouement des adolescents pour consommer va de pair avec ce besoin de s’affirmer et surtout parce qu’ils n’évaluent pas toujours ce que cela représente en moyens nécessaires dont ils ne disposent pas et qu’il faut obtenir des adultes dont ils dépendent.

Quant aux adultes qui disposent (ou pas) de ces moyens beaucoup vont pousser leur désir à la limite ou au delà du possible.

Pour les uns et les autres il est clair que c’est l’insatisfaction de besoins existants qui devrait déterminer la consommation, Malheureusement il n’y a pas d’harmonie de cette sorte dans une société fondée sur le profit qui s’accommode  de la création de nouveaux besoins, génératrice d’une production anarchique et qui ne peut s’écouler qu’au prix d’artifices de conditionnement du consommateur (modes, publicité, incitation diverses à l’achat, etc.)

Le gâchis en résulte et a pour effet de ne pas se pencher sur les besoins fondamentaux (logement, écoles, établissements de soins, services publics, etc.) et de laisser place au futile.

Pour preuve c’est dans les périodes de fête  que la consommation s’envole. Du moins en partie. N’exagérons rien !

 

 

Achats de Noël, vacances… quels droits du consommateur pour ne pas se faire avoir ?

Daniel Roucous
Mardi, 19 Décembre, 2017
Humanite.fr
Copie d'écran DGCCRF.

Copie d’écran DGCCRF.

Cet abécédaire sur les droits et recours des consommateurs, vous aidera à ne pas vous faire avoir pour vos achats de Noël et vos vacances d’hiver. Télécharger le Guide DGCCRF du consommateur en ligne et suivez ses Conseils pour des fêtes sans souci

 

Achat – commerce en ligne

Vous êtes protégés par la règlementation de la vente à distance sur les points suivants :

- délai de rétractation (ou renoncement) de 14 jours à compter de la commande qui vous permet de revenir sur votre achat ou votre demande de prestation, sans justification ni frais, au moyen d’un formulaire que l’e-vendeur doit mettre à votre disposition.- articles-L221-18-a-L221-28-code-consommation

- remboursement de la totalité des sommes versées, frais de livraison compris, dans les 14 jours de votre rétractation ou renoncement.- article-L221-24-code-consommation

- obligation du vendeur ou du prestataire de vous laisser le choix du paiement (carte bancaire, chèque, contre-remboursement à la livraison, porte-monnaie électronique, SMS etc.) et de vous délivrer une facture lors de la livraison ;

- le délai de livraison doit être prévu et ne jamais dépasser 30 jours. Le défaut d’indication du délai oblige le professionnel à livrer le produit ou exécuter la prestation dès la signature du contrat. Passé ces délais, vous pouvez exiger le remboursement dans les 30 jours et vous n’êtes pas obligé d’accepter un avoir sur un prochain achat ou autres modalités de remboursement.- articles-L216-1-a-L216-5-code-consommation

- vous bénéficiez des garanties (voir ce terme) ;

- le paiement par CB doit être sécurisé (voir paiement par CB)

En lien

- 10-questions-reponses-INC-Acheter sur Internet

- Fiche-pratique DGCCRF sur les regles-applicables-au-commerce-electronique

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Lorette Autrement |
Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
| servir connaux
| Le site de la liste Gif, os...