• Auteur:Jacques

    jacques LAUPIES

  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Archives

  • Pages

  • Méta

  • Etes vous communiste

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Anti communisme quand tu les tiens !

Posté par jacques LAUPIES le 5 janvier 2018

 

 

 

Pour évaluer l’impact du film diffusé sur Arte « Le Docteur Jivago »  d’après le Roman de Pasternak, j’y ai consacré un après-midi. 

 

Mon appréciation n’a guère changé depuis la sortie de ce film lequel, derrière une mise en scène plutôt Hollywoodienne sur fond de romance pleurnicharde avec un personnage dont l’humanisme doit faire face à la tempête révolutionnaire, n’a d’autre intention que de caricaturer les bolcheviks et autres protagonistes de la révolution et de la guerre civile qui a suivi.

 

Bref tous les ingrédients pour vous éloigner, au mieux, et vous dégoûter, au pire, de la juste révolution russe de 1917 !

 

Nous sommes bien loin de « Dix jours qui ébranlèrent le monde » de John Reed et du film qui a été réalisé par l’excellent Warren Beatty : « Reds » 

 

Le décors de « Jivago » est le même mais le propos est différent. Comme quoi il faut se méfier de la création qui se veut artistique.

 

On peut comprendre qu’un jeune curieux d’histoire et de politique peine à s’y retrouver et surtout à trouver le sens positif d’une révolution.

 

Bien que farouchement contre la peine de mort on ne peux mettre sur un même plan celle que prononcent les révoltés se libérant de l’oppression lors d’une révolution et celle des tyrans qui en font une consommation constante en affamant et opprimant les peuples. Sans les seconds les premiers n’existeraient pas.

 

De nos jours les conditions du triomphe de la révolution ne sont fort heureusement pas le mêmes  et les perspectives du « dépassement du capitalisme » par des voies pacifiques peuvent-être envisagées. Cela hante les milieux de la grande bourgeoisie mais cela suppose beaucoup de conscience de classe et beaucoup de mobilisations populaires.

 

Mais rien n’est acquis pour une transformation des sociétés ou règne l’exploitation de l’homme par l’homme. Il ne faut ni être attentiste, ni trop pressé face aux oppresseurs. Il faut simplement résister pas à pas contre le système qui leur permet de dominer. Il faut organiser les luttes pour l’émancipation en éclairant la réalité car celle-ci n’est pas toujours perçue par les victimes. Combattre les impostures et les duperies.

 

Nous vivons cela de manière particulièrement sensible dans une période ou sont remises en cause les conquêtes sociales qui n’ont qu’un but : renforcer toujours plus les plus riches au détriment d’une immense majorité de la population. Dans une dimension mondiale.

 

C’est en cela que l’anti communisme est une nécessité dont ces plus riches ne peuvent faire l’économie. Notre pays souffre de cet acharnement contre le Parti qui s’est inscrit dans la création de la plupart des droits sociaux, des libertés dont nous bénéficions encore, y compris lorsque sa volonté – et son influence – ont contraint d’autres forces politiques à prendre en compte ses propositions.

 

Rappelons cela à la jeunesse, elle doit savoir pour agir ! 

 

 

 

Chasse aux sorcières à Hollywood Herbert J. Biberman

Traduction Rosa Moussaoui
Jeudi, 4 Janvier, 2018
L’Humanité
7/8. Chaque jour, durant les fêtes, les grands procès du maccarthysme et les auditions des géants du cinéma américain poursuivis pour communisme.
Entre le 20 octobre et 20 novembre 1947, la commission des Activités anti-américaines auditionne onze réalisateurs, scénaristes et producteurs d’Hollywood. L’accusation n’a qu’un seul but : prouver l’appartenance de ces hommes au Parti communiste américain et l’infiltration communiste dans les studios. L’Humanité publie des extraits des auditions, souvent musclées, de ces hommes qui signèrent les plus beaux films d’Hollywood.

Audition d’Herbert J. Biberman

m. stripling Avez-vous été membre de la Guilde des scénaristes ?

m. biberman M. le président, j’ai ici une déclaration que je vous demande d’examiner. Auriez-vous l’amabilité de le faire maintenant ? (Il tend la déclaration au président.)

le président M. Biberman, cette déclaration n’est clairement pas pertinente. Si un autre cas…

m. biberman Dites-vous cela parce qu’elle concerne directement le sujet, M. le président ?

le président C’est un autre cas de diffamation, par conséquent, elle ne sera pas lue.

m. biberman Il n’y a pas de diffamation dans cette déclaration. Je sens que votre refus de me permettre de la lire est un acte honteux et lâche.

le président (tapant avec son marteau) M. Stripling, question suivante.

m. stripling M. Biberman, êtes-vous membre de la Guilde des scénaristes, ou avez-vous été membre de la Guilde des scénaristes ?

m. biberman M. Stripling, j’aimerais vous répondre très calmement… M. le président aussi. Si je ne suis pas interrompu, je vais essayer de vous donner une réponse complète à cette question. Il est devenu très clair pour moi que le véritable but de cette enquête…

le président (tapant avec son marteau) Ceci n’est pas une réponse à la question.

m. biberman … est de semer la division…

le président (tapant avec son marteau) Ce n’est pas la question !

m. biberman … parmi les différentes composantes…

le président (tapant avec son marteau) Pas la question !

m. biberman … de l’industrie cinématographique.

le président (tapant avec son marteau) Posez-lui la question suivante !

m. biberman Et en défendant, ici, mes droits, constitutionnels, je défends…

le président (tapant avec son marteau) Poursuivez et posez-lui la question suivante !

m. biberman … le droit, pas seulement pour nous-mêmes…

m. stripling Êtes-vous membre…

m. biberman … pour les producteurs et pour le peuple américain.

m. stripling … du Parti communiste ?

le président Êtes-vous membre du Parti communiste ou l’avez-vous déjà été ?

m. stripling Êtes-vous membre…

m. biberman Quelle est la question maintenant ?

m. stripling Êtes-vous actuellement ou avez-vous déjà été membre du Parti communiste ?

m. biberman Il est parfaitement clair, Messieurs, que si vous continuez de cette façon particulière…

(Le président tape du marteau.)

m. stripling M. le président, voulez-vous ordonner au témoin…

m. biberman Vous n’avez qu’une seule idée…

le président Répondez à la question !

m. biberman … c’est de provoquer des conflits dans l’industrie cinématographique.

le président (tapant du marteau) Vous êtes excusé.

m. biberman Le chaos dans l’industrie, et cela, je ne le permettrai pas !

m. stripling Voulez-vous ordonner au témoin de répondre à la question avant qu’il ne prenne congé  ?

m. biberman Je n’ai pas refusé de répondre à la question. Je vous ai dit, auparavant, que j’y répondrai pleinement.

m. stripling Refusez-vous de dire si vous êtes ou avez déjà été membre du Parti communiste ?

m. biberman M. Stripling, je m’excuse pour une chose, c’est d’avoir élevé la voix. Je n’avais aucune intention de le faire. (Rires.) Je vous l’ai dit plusieurs fois, si vous ne m’interrompez pas, je vais répondre à cette question très longuement. Dois-je continuer à répondre à cette question ?

le président Vous pouvez répondre à la question par oui ou non. C’est une question très simple.

m. biberman M. le président, je serais très méfiant à l’égard de toute réponse qui me viendrait à la bouche et qui plairait à la commission.

m. stripling Je le serais aussi.

le président (tapant du marteau) D’accord, vous êtes excusé. Emmenez-le. Témoin suivant.

Cet article a été publié le Vendredi 5 janvier 2018 à 0 h 35 min et est catégorisé sous Non classé. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le fil Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.

«
»
 

Lorette Autrement |
Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
| servir connaux
| Le site de la liste Gif, os...