• Auteur:Jacques

    jacques LAUPIES

  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Archives

  • Pages

  • Méta

  • Etes vous communiste

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Accueil
  • > Non classé
  • > Discours de Macron devant le Congrès américain : pourvu que les actes puissent suivre ses paroles…

Discours de Macron devant le Congrès américain : pourvu que les actes puissent suivre ses paroles…

Posté par jacques LAUPIES le 26 avril 2018

Ne nous y trompons pas le discours est celui d’un libéral mais quand un libéral tient un discours comprenant des substances positives il faut savoir les reconnaître.

Cela rattrape un peu la prestation du Président Macron  pendant les deux premiers jour qui nous ont donné une image un peu guignolesque de cette rencontre avec le Président des Etats-Unis.

Cela dénote également deux visions des classes dominantes des deux pays, l’une conservatrice, l’autre d’un conservatisme plus progressiste et prenant en compte les réalités écologiques et économiques. En disant en quelque sorte on peut développer (en fait faire des profits) en œuvrant  contre les menaces du changement climatiques et sauver ainsi la planète. C’est, à peu de frais, faire l’économie des responsabilités u libéralisme dominant dans la dégradation qui sévit.

Egalement sur les questions touchant au retour à la paix au Moyen Orient son approche, qui mérite d’être approfondie et prend en compte certainement les intérêts occidentaux des multinationales, constitue une variante intéressante par rapport à celles du gouvernement Trump. Les faits à ce jour nous  laissent cependant sceptique à l’égard des possibilités de concrétiser cette approche !

Tout cela pourrait nous faire oublier la politique intérieure du Président qui demeure favorable aux riches et non comme le laisserait supposer son discours protégerait les « classes moyennes »

Concernant les rapports avec l’Iran, on peut comprendre la manœuvre du Président mais apparemment elle n’emballe pas les dirigeant iraniens et russes !

Comme ont dit : »il y a loin de la coupe aux lèvres » après ce discours qui, pour le moins, a séduit les démocrates américains. Bien sur toute parole doit-etre entendue…Attendons les actes !

Les millions des banquiers français

Pierric Marisssal
Mercredi, 25 Avril, 2018
Humanite.fr
Discours  de Macron devant le Congrès américain : pourvu que les actes puissent suivre ses paroles...

AFP

Les banques françaises ont distribué un nombre record de bonus en 2017. Plusieurs banquiers ont dépassé le million d’euros de revenus sur l’année.

En cette période de NAO (négociations annuelles obligatoires), tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. Quand les salariés d’Air France se battent depuis 2 mois pour demander une augmentation de salaires qui rattraperait tout juste l’inflation, que la participation aux bénéfices chez Carrefour plafonne à 50 euros, les banquiers de Natixis eux se voient verser des bonus supérieurs à 300 000 euros chacun.

De manière générale, le banquier français est choyé.

Le nombre d’entre eux qui ont dépassé le million d’euros de revenu sur 2017 atteint déjà un record (100 tout rond selon les Echos) alors que le Crédit Agricole n’a même pas encore publié ses chiffres. 47 banquiers français ont dépassé le million pour la seule BNP, 215 à l’international. Le record reste à la Deutsche Bank qui, malgré de mauvais résultats revenus et la perte d’importants clients, a plus que doublé le nombre de ses banquiers millionnaires, le portant à 705. HSBC a elle donné plus d’un million d’euros de bonus à 375 de ses banquiers.
 
Les banques françaises se révèlent particulièrement généreuses. Elles ont distribué en moyenne deux fois plus de bonus que les banques de Wall Street. Il s’agirait de soigner leur « attractivité », surtout en cette  période de Brexit. Et les établissements bancaires se plaignent encore de la législation européenne, qui les empêche de distribuer des bonus dépassant le double du salaire fixe… 
Face à cette débauche de bonus, la BCE a annoncé le mois dernier vouloir « examiner de près les systèmes de rémunération pour voir s’ils sont propices à une gestion saine et prudente des banques ». Les sommes sont énormes. Les 1400 banquiers de la BNP se sont partagés ainsi une enveloppe de 444,6 millions d’euros. La somme allouée aux bonus atteint 2,2 milliards pour la Deutsche Bank, alors que le groupe a perdu 500 millions d’euros en 2017…
if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Lorette Autrement |
Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
| servir connaux
| Le site de la liste Gif, os...