• Auteur:Jacques

    jacques LAUPIES

  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Visiteurs

    Il y a 5 visiteurs en ligne
  • Archives

  • Pages

  • Méta

  • Etes vous communiste

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Retraités : Bougeons nous le cul !

Posté par jacques LAUPIES le 9 septembre 2018

DSC_0848-1

Si demain on disait à Macron : « quelques  centaines de retraités d’une ville de 15000 habitants se sont rassemblés pour défendre et améliorer retraites avec ou sans l’appui unitaire des organisations syndicales et de partis politiques d’opposition au gouvernement, d’associations du 3ème âge », nul doute que cela ne laisserait pas indifférent ce Président qui joue les sourds !

Rien que ça mes amis de Tarascon serait un exemple à donner, alors bougeons nous le cul !

DSC_0018-1

 

Sur la place du colonel Berrurier, la CFDT a installé récemment ses tréteaux et cela à destination des travailleurs de l'agriculture

DSC_0283-1

 

 

 

Sacrifier la jeunesse et les retraités, c’est détruire la société

 

Un adage populaire veut que l’on juge une politique à partir du sort qu’elle réserve à sa jeunesse et à ses aînés. Or la politique de Macron cogne à la fois sur les jeunes et sur les retraité·es, tout en divisant et opposant nos concitoyens entre eux.

La  jeunesse, avec la loi Pénicaud, est précarisée comme jamais alors que Parcoursup met en algorithme la reproduction sociale et la discrimination territoriale. Les retraité·es avec la hausse de la CSG et le quasi blocage de leurs pensions voient leur pouvoir d’achat fondre comme neige au soleil. Le pouvoir va jusqu’à dévoyer la solidarité générationnelle de notre système de retraite qui veut que les actifs cotisent pour payer la retraite de leurs aînés, en présentant les retraité·es comme des rentiers vivant grassement aux crochets des salarié·es.

Or la vérité est que les retraités actuels ont eux même cotisés pour les générations précédentes ce qui leur a ouvert un droit imprescriptible à la retraite. La vérité est que les retraités touchent en moyenne 1389 € par mois avec une retraite médiane à 1300 € et d’énormes inégalités entre les femmes et les hommes. La vérité est que ce ne sont pas les montants des pensions qui sont trop hauts mais les salaires qui sont trop bas. La vérité est que les retraité·es loin d’être égoïstes aident leurs enfants et petits enfants à hauteur en moyenne de 330 € par mois. La vérité est que la pseudo économie obtenue par le blocage des retraites est inférieure à la perte de ressources fiscales conséquente à la suppression de l’impôt sur la fortune. La vérité est que ce qui coûte un « pognon de dingue », c’est la rémunération du capital

.
La vérité est que Macron veut mettre en place une société d’insécurité sociale au seul profit des 1% qui accaparent l’essentiel des richesses produites dans notre pays. Cette société interdit à la jeunesse de construire son avenir et aux aînés de jouir de leur droit à la retraite. Cette société fait que 46% des moins de 35 ans ne croit plus en la démocratie (soit une progression de +10% depuis l’élection de Macron). Le modèle d’une société qui sacrifie sa jeunesse et ses retraités n’est pas une société d’avenir, Elle n’est qu’une utopie mortifère digne du film de fiction Soleil Vert


C’est pourquoi, nous devons mettre au cœur de notre congrès, la construction du chemin politique pour une société de la sécurité sociale, gage du libre développement de toutes et tous.

Yann Le Pollotec

 

 

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Lorette Autrement |
Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
| servir connaux
| Le site de la liste Gif, os...