• théatre de Tarascon

    théatre

  • Réunion en 1968

    Réunion en 1968

  • Rue Blanqui

    Rue Blanqui

  • Ian Brossat chef de file des communistes aux européennes

    Le nouveau monde :
    D'un coté, on prétend "responsabiliser" les gens modestes en augmentant le prix du #carburant.
    De l'autre, on déresponsabilise les riches en baissant leurs impôts sans rien leur demander en échange.
    Moins tu as, plus tu donnes.
    Plus tu as, moins tu donnes.

En prison pour rien

Posté par jacques LAUPIES le 12 septembre 2018

Présentation de l’émission,  lue sur France TV

diffusé le mar. 11.09.18 à 20h55
de : Florence Kieffer
société | 69min | 2018 | tous publics
 

Ce sont plusieurs témoignages de personnes ayant été incarcérées sans raison que rassemble ce documentaire réalisé par la journaliste Florence Kieffer. En France, plus de 500 individus de tous horizons sociaux se retrouvent derrière les barreaux à tort chaque année. Alain a passé 180 jours en prison pour trafic de drogue et blanchiment d’argent. Son entreprise a fait faillite. Son nom sali, il n’a jamais pu retravailler normalement. Comment reprendre le cours normal de la vie ? Soupçonné dans une affaire de braquage, Christian a été emprisonné deux semaines et a subi cinq ans ans de contrôle judiciaire et d’interdiction de quitter son département. Il a finalement été relaxé. Est-il possible de ne pas vivre une telle épreuve sans traumatisme à la clef ? Les témoignages soulignent d’indéniables dysfonctionnements.

Petit commentaire

Bon documentaire utile pour comprendre  la souffrance de ceux qui, innocents des faits délictuels qui leur sont reprochés, se retrouvent ainsi soumis à un risque de perte totale se soi. Sans compter tout aussi dramatique la souffrance des proches…

Les dégâts sont énormes et en l’état quasiment irréparables malgré les indemnisations qui pour être obtenues nécessitent une mise de fond considérable en frais et toutes sortes que certains prévenus relaxés préfèrent de pas engager.

La seule satisfaction est d’entendre certains magistrats s’excuser, ce qui généralement n’est pas rendu public, tout aussi discrets sur leur erreur que les médias pourtant si prolixe et dont l’usage du conditionnel est une manière bien piteuse de « respecter » la présomption d’innocence.

Sans doute l’incarcération préventive a-t-elle son utilité dans des cas ou le prévenu en liberté peut présenter un risque pour la société ou peut faire un usage de sa liberté pour fausser les recherches mais, au vu des chiffres qui sont donnés : 30 % d’incarcération préventive, il est peu probable que ces cas la soient tous de même nature.

La justice française et les conditions d’emprisonnement sont dans un état qui n’est certainement pas à la hauteur des améliorations possibles et des moyens dont dispose la 6ème puissance mondiale.

Image de prévisualisation YouTube
if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Lorette Autrement |
Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
| servir connaux
| Le site de la liste Gif, os...