• théatre de Tarascon

    théatre

  • Réunion en 1968

    Réunion en 1968

  • p10102441.jpg

    p10102441.jpg

Agirc-Arrco. Vers une baisse des retraites complémentaires

Posté par jacques LAUPIES le 23 juillet 2021

 

© Kenzo Tribouillard/AFP

© Kenzo Tribouillard/AFP
 

 

Vendredi 23 Juillet 2021

Medef en tête, le patronat impose une moindre hausse des pensions. Cette gestion comptable préfigure ce que l’exécutif voudrait imposer au régime général.

 

Pour les organisations syndicales et patronales qui signeront le texte présenté jeudi, il ne s’agit que de quelques euros envolés. Mais ces deux à trois euros par mois de plus que ne versera finalement pas le régime complémentaire Agirc-Arrco afin d’accompagner l’augmentation du coût de la vie ne seront pas superflues pour les petites pensions.

Le texte présenté lors de la troisième réunion de négociation expresse censée assurer l’équilibre futur des régimes des cadres et des salariés du privé n’en donne pas moins un signal, alors que le gouvernement compte toujours s’en prendre au régime général. « Pour les retraités, ce n’est pas une bonne nouvelle, résume Michel Beaugas, négociateur pour FO. Le patronat et une partie des organisations syndicales font porter l’effort du financement des régimes sur les salariés et les pensionnés. Les entreprises, qui ont pourtant été fortement aidées durant cette crise sanitaire, auraient pu participer. Elles ne font plus d’effort depuis dix ans et refusent encore de revoir leurs abattements de cotisation. »

De réels enjeux de pouvoir d’achat

L’affaire est technique mais les enjeux de pouvoir d’achat réels. Revenus à l’équilibre en 2019, les comptes de l’Agirc-Arrco ont replongé l’an dernier. La baisse de l’activité et le recours massif au travail partiel ont tari les cotisations. Résultat : quatre milliards d’euros en moins dans les caisses. Pas de quoi cependant mettre en péril le régime dont dépendent 13 millions de retraités et 18 millions de cotisants. Celui-ci disposera encore en décembre de 62,6 milliards d’euros. Mais l’accord national interprofessionnel (ANI) de 2019, signé par le patronat et les syndicats, sauf la CGT, a imposé une sorte de règle d’or interdisant de voir ces réserves descendre en dessous de l’équivalent de six mois de versement des pensions, ce pour les quinze prochaines années. Le Medef s’est saisi de cette clause pour imposer une discussion éclair, des coupes dans les pensions à la clé.

Des prévisions pessimistes en dépit des réserves

Il n’y avait pourtant pas péril en ces complémentaires. Les 62,6 milliards en caisse représentent neuf mois de réserves et les scénarios optimistes sur quinze ans laissent entrevoir une décennie de « déficits modérés », au moins huit mois de réserves et un excédent prévu après 2031. Le patronat a préféré retenir les prévisions pessimistes, qui envisagent un épuisement des réserves à cause d’une démographie défavorable, d’un chômage qui ne baisse pas et de salaires qui n’augmentent pas.

Le tour de vis en passe d’être imposé est technique. Le conseil d’administration de l’Agirc-Arrco a la possibilité de moduler de 0,2 point à la hausse ou à la baisse la revalorisation des pensions indexées sur l’inflation. Le projet d’accord change cette modulation en 0,5 point. Puisqu’il s’agit de faire des économies, ce sera – 0,5 point. Autant de ressources en moins par rapport au renchérissement du coût de la vie.

La CGT, FO et la CFE-CGC font barrage

Les organisations patronales, la CFDT et la CFTC ont déjà le stylo en main pour signer le texte. La CGT, FO et la CFE-CGC font barrage. Pour Sandrine Mourey, représentante CGT, « cette manière de gérer préfigure ce que pourrait engendrer un système par points, avec un pilotage automatique des financements qui ne repose que sur les ­salariés et les retraités, où l’on n’adapte plus les ressources en fonction des pensions mais les pensions en fonction des ressources qui n’augmenteront plus ». Exactement ce que compte faire le gouvernement sur le régime général des retraites.

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Laisser un commentaire

 

Lorette Autrement |
Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
| servir connaux
| Le site de la liste Gif, os...