• Auteur:Jacques

    jacques LAUPIES

  • Sondage

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.
  • Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Archives

  • Pages

  • Méta

  • Etes vous communiste

    Désolé il n'y a aucun sondage disponible actuellement.

Les pompiers incendiaires

Posté par jacques LAUPIES le 2 octobre 2008

 Le gouvernement est aux abois. Pour tenter de sauver ce qui peux encore l’être dans la bourrasque financière, François Fillon annonce ce matin dans une interview au journal « Les échos » qu’il s’apprête à piocher dans la caisse du livret A. Ce placement est devenu pour les français le plus sûr, car à l’abri – pour le moment –des marchés financiers.

Pour justifier l’opération détournement des fonds du logement social, il évoque des prétendus « excédent de la collecte du livret A par rapport aux besoins de logement social ».

Quel cynisme ! Le premier ministre ferait mieux de réviser ses fiches, rien que pour l’Ile-de-France, ce sont 300.000 familles qui sont aujourd’hui en demande de logement social.

Non monsieur le premier ministre, l’épargne des français ne doit pas servir de bouche trou à la spéculation financière. Bien au contraire. En ces temps de crise, c’est bien l’épargne qu’il faut préserver. Le Parti communiste français met en garde le gouvernement contre le détournement de l’épargne des français. Une telle décision pourrait avoir des conséquences dramatiques.

Le 8 novembre, le Parti communiste français organise les états généraux du logement, avec un ordre du jour particulièrement d’actualité : Analyse des effets du capitalisme et de sa financiarisation concernant le secteur de l’immobilier.

Parti communiste français

Paris, le 1er octobre 2008.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Les buveurs de rêves

Posté par jacques LAUPIES le 2 octobre 2008

p10203342.jpg

 

Ils sont là tous attablés
Cherchant vainement quelque gloire
Dans leurs vies écrasées
Par de futiles déboires
Et dans leurs derniers moments
Se voulant soudain utile
Ils cherchent à vaincre le temps
Dans un passé débile
Que la tradition mobilise
Et leur projets dérisoires
En vieux costumes et fausses analyses
De leur cécité est un exutoire

Plus la planète grandit
Et appelle leur intervention
Plus ils deviennent petits
Et s’enferment dans leur nation
Il n’y aurait à cela pas de mal
Si à l’orée de leur domaine
N’étaient embusqués les chacals
Prêts à digérer leur haine
Et quand tombera sur eux
L’orage qui surprend
Ils seront bien malheureux
De n’avoir pas su d’où vient le vent

Et comme il en va toujours
Rêvant d’une révolution
Pour en finir avec ces sourds
Des jeunes mourront
Héros de quelque cause
Qui en feront des drogués
Crevant d’une overdose
D’espoirs enfouis dans le passé
Quand le jour se lève
Dans le silence des matins
Dorment encore les rêves
Qui éclairent mon chemin

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

En écoutant la septième

Posté par jacques LAUPIES le 9 septembre 2008

p1030099.jpg

Il faut bien que je parte
Loin du temps et du lieu
Ou l’ombre s’écarte
Sous un soleil déjà vieux
Qui n’éclaire plus rien
Et laisse paraître le gris
De médiocres destins

Il faut bien que je parte
Au risque d’être battu
En espérant la bonne carte
D’un jeu à peu d’issues
Ou l’on ne peut gagner
Que le plaisir d’être
Parmi des oubliés
Qui veulent paraître

La réussite est peu sûre
Puisque il faut hisser
L’enfant de la démesure
A hauteur de l’équité
Lui apprendre à lire
Un idéal de justice
La où est le pire
Qu’on appelle vice

Et si cet espoir me tue
Cela vaudra bien mieux
Que de périr de ces vertus
Qui vous rendent vieux
Donnant à vos esprits
Les limites étroites
De ce que vous avez appris
Enfermés dans vos boites

La famille et le clan
Ont fait les nations
L’individu cependant
Veut d’autres horizons
Car sur cette terre
Qui lui appartient
Les mornes frontières
Le privent de liens

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Universités d’été

Posté par jacques LAUPIES le 2 septembre 2008

p1030128.jpgp1030129.jpg     p1030170.jpg  

Depuis quelques années les Partis politiques nous ont habitués à une traditionnelle manifestation  de fin de vacances. Cela a été baptisé « Université d’été ». Le Parti Communiste qui était, dans le passé, particulièrement actif en matière de formation et d’éducation politique s’inscrit dans ce type d’initiative, fidèle ainsi à ce qui le plaça sans doute comme première organisation d’éducation populaire. Mérite-t-il encore ce rang ? Je ne saurais le dire mais en tous cas il en a les moyens. Pas les moyens matériels (mais cela se trouve) mais certainement les moyens que donne un immense savoir. Un savoir qui a marqué le siècle dernier dans la vie politique française et internationale. Un savoir qui a la spécificité de prendre appui essentiellement sur l’approche marxiste de la vie économique, sociale et culturelle d’une société. Un savoir qui a dérangé qui dérange et dérangera encore ceux qui sont mis en cause par ce savoir. Un savoir enfin qui a dépassé et de loin la sphère de sa seule influence et qui a pénétré la société française tout entière.

Grace à lui les concepts de lutte des classes, d’aliénation du travail qui permet l’accumulation de profits, de nécessité de contrôler l’économie y compris en mettant en cause la grande propriété des moyens de production et d’échanges, le concept même de l’être humain qui doit sont humanité au lien dialectique qu’il entretien avec la nature par le travail, etc. sont ancrés dans la population bien au delà des expressions politiques opposées à cette vision et qui s’expriment actuellement de manière majoritaire.

Comment rendre à César ce qui appartient à César ? Comment le PCF peut-il reconquérir cet espace perdu et ou se diluent des réponses réformistes ou gauchisantes quand ce n’est pas droitière.

C’est un peu ce qui m’est apparu comme la préoccupation essentielle des participants à cette université qui s’est tenue au Vieux Boucau ce dernier WE. Après la génération de la résistance et jusqu’en 1980 où a émergé la génération de 68, prise sans doute entre les insuffisances d’une gauche au pouvoir et l’échec des pays socialistes et de l’union soviétique, la troisième génération a, me semble-t-il, mal vécu ces tournants historiques au point de rejeter le bébé  avec l’eau du bain.

 Mais la vie a ses exigences ! Les réalités sont là, avec un cortège d’injustices et les pires dangers dont la guerre n’est pas à exclure. Elles ne supporteront pas longtemps qu’on ne les prennent pas en compte. Ce ne sera pas mécanique et personne ne me convaincra que l’on puisse se passer d’un outil indispensable pour la réflexion, l’action et la gestion dans notre France au demeurant toujours si belle et si généreuse quand elle sent que les choses ne vont plus très bien.

Cet outil s’appelle Parti Communiste. Les fautes, les erreurs, les incompréhensions d’autrui peuvent elles justifier que l’on change son nom et d’une certaine manière sa façon d’être. En tant qu’individu la vie m’a appris que ce serait une fuite, celle qui vous rend coupable alors que vous êtes différents. Alors de grâce gardons notre identité et si comme l’a indiqué Edouard Glissant, ovationné après son exposé, allons chercher dans celles des autres en les respectant ce qui peut nous permettre de construire un autre monde avec eux. Mais ne perdons pas ce que notre existence nous a donné culturellement et n’oublions pas que notre identité ne peut être détachée de nos conditions matérielles de vie.

Alors allons y ! Soyons nous mêmes pour ce que nous condidérons être un bien pour les autres.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

OUVERTURE DE LOISIRTOUR SUD

Posté par jacques LAUPIES le 26 août 2008

p1030039.jpg

Ce mardi 26 août l’Agence de Voyages LOISIRTOUR SUD ouvrait ses portes a Tarascon au 35 de la rue Monge (près du cinéma REX) De nombreux amis et tarasconnais avaient répondu à l’invitation de Frédéric LAUPIES, qui nous a indiqué que l’accueil du public dans ces locaux va permettre de répondre à toutes demandes concernant notamment les voyages et les séjours en France et à l’étranger.

Également il nous a précisé que cette Agence entend organiser un tourisme réceptif : accueil sur la région notamment la Camargue et bien entendu sur l’ensemble des régions Provence et Languedoc. Elle souhaite ainsi valoriser et faire connaître la ville de Tarascon qui jouit d’une situation privilégiés a proximité de sites touristiques mondialement connus et possède elle-même de grands atouts pour satisfaire la curiosité des visiteurs.

D’autres projets verront le jour sans nul doute afin de mieux répondre à la demande de la population et de s’adapter à un contexte marqué par d’importantes mutations économiques et technologiques dans le domaine du tourisme.

Nous avons noté la présence de personnalités locales dont Monsieur Limousin Conseiller Général, Monsieur Lupérini représentant l’Union des commerçants de Tarascon , des représentants d’association diverses locales.

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

1...288289290291292...312
 

Lorette Autrement |
Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
| servir connaux
| Le site de la liste Gif, os...