• théatre de Tarascon

    théatre

  • Réunion en 1968

    Réunion en 1968

  • Rue Blanqui

    Rue Blanqui

  • Ian Brossat chef de file des communistes aux européennes

    Le nouveau monde :
    D'un coté, on prétend "responsabiliser" les gens modestes en augmentant le prix du #carburant.
    De l'autre, on déresponsabilise les riches en baissant leurs impôts sans rien leur demander en échange.
    Moins tu as, plus tu donnes.
    Plus tu as, moins tu donnes.

Les énergies solaires

Posté par jacques LAUPIES le 9 août 2008

p1020881.jpg

Ne crachez jamais dans la soupe
Même si elle n’est pas bonne
N’oubliez que ceux qui la donnent
Souvent en deux pour vous se coupent

Mais hélas il est bien connu
Que certains aiment les gamelles
Le temps de se donner des ailes
Pour enfin être reconnus

Parfois ils osent s’envoler
Au mépris du vent qui les porte
Et ainsi de faire en sorte
Que les nourrissent d’autres râteliers

Se donnant d’ailleurs sans vergogne
A ceux qui les ont étouffés
Au temps ou de faim ils souffraient
Manquant d’esprit et sans besogne

Allez donc comprendre ces vers
Rampant inexorablement
A l’affût de quelque aliment
Et traînant dans tous les déserts

En haut ou en bas de l’échelle
Ils ont une bave visqueuse
Ou s’engluent les âmes rugueuses
Et sont fascisées les plus belles

Comment alors sauter en l’air
Quand les pieds marchant dans la boue
Des têtes couvertes de poux
Parlent des énergies solaires

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

Le mur

Posté par jacques LAUPIES le 7 août 2008

p10207171.jpg 

Tu voulais un monde d’égalité
Merveilleux rêve de tous les ages
Offrant travail et richesse en partage
Sans te soucier de la liberté

Quand la nuit naissent les brillants espoirs
Viennent vite les temps des sacrifices
Pour que se construisent les édifices
Ami cela était dans ton savoir

Des continents aux survies obsolètes
Fleurissaient l’image des tentations
Te vint l’idée de la séparation
De ces pays lointains où tout s’achète

Ainsi tu érigeas un vaste mur
Disant aux camarades prenez garde
Parole à nous nous sommes l’avant garde
Silence à celui qui n’est pas trop sur

J’étais de la France ami et complice
Croyant d’ailleurs que le bonheur existe
Qu’il faut parfois dresser des murs bien triste
Pour abriter une vie de justice

J’aurais du savoir que l’humanité
Est fleurie de toutes sortes d’enceintes
Fussent elles profanes ou saintes
Elles n’ont qu’un temps la paix abritée

Et si mon idéal d’amour persiste
Je sais bien qu’il faudra du temps encore
Pour qu’aucun mur ne cache les aurores
De mes espérances de communiste

Mais il est des murs dont on ne soupçonne
Ni la taille ni l’ampleur ni le haut
Ce murs puissants construits avec des mots
Qui nous cernent coupant notre horizon

Jeunes ce sont ces murs qu’il faut abattre
Pour que de vos têtes sortent les armes
Du vrai savoir qui n’est pas ce vacarme
Qui empêche de voir et de se battre

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

La récolte des pois chiches

Posté par jacques LAUPIES le 5 août 2008

Semer un pois chiche
Pour en récolter cent
Voila comment devenir riche
Apparemment

Semer ce pois prolifique
Nécessite cependant
D’avoir de magnifiques
Et vastes champs
Et pour que s’assure
Une bonne récolte
Des mains sûres
Et sans révolte

Ainsi tracé ce dessein
Cent pois chiches naîtrons
Pour bâtir des destins
Qui les consommeront

Mais là ou le bât blesse
C’est que le prix des cents
Aux semeurs ne laisse
Que trente pois en argent
Et le reste de la somme
Va dans des palais
Ou l’on fait de l’homme
Un exploité

Par ce subterfuge
L’humanité
A construit son refuge
Dans l’inégalité

On pourra vous dire
Que le plus méritant
A bien droit à l’empire
Puisque assez intelligent
Pour être gardien
Du travail aliénant
Qui permet de voler
Les mines et les champs

Et c’est ainsi que naissent
Dans le temps
Ces héros qui ne laissent
Que temples de sang

Quand les pois chiches
N’auront plus de semeur
Et que les riches
Trop dévoreurs
N’auront que les machines
Et quelque ingénieur
Faudra bien que s’imagine
Le partage du bonheur

Ainsi penseurs ridicules
De sinistres scénarios
Sortez de vos bulles
Et criez le bien haut


 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

TREIZE ANS

Posté par jacques LAUPIES le 26 juillet 2008

Treize ans dit le psy
Est l’age ou l’homme se construit.
Treize ans dira le procureur
Est l’age ou la jeunesse meurt.

Car à treize ans lui a dit le monarque
Vous trouverez déjà les marques
De ceux qui trop se fichent
Des lois. Alors qu’on les fiche

Quand la colère gronde
Contre les exploiteurs du monde
Briser l’enfant qui grandit
Ecrase la révolte dans son nid

Au chien qui s’enrage
Peu importe l’âge
Quand on veut le tuer
Du mal il faut l’accuser

Dans ce pays de beauté
Ou se mélangent les sueurs
La richesse est une pauvreté
Qui tue le bonheur

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Apres le vote du congres a Versailles

Posté par jacques LAUPIES le 22 juillet 2008

Le Parlement français réunit en Congrès a voté, à une voix près, le projet de réforme de la Constitution. Le Parlement qui, depuis une année se voit méprisé, bafoué et martyrisé par le Président de la République, lui a pourtant accordé majoritairement sa confiance. La quasi-disparition du rôle du Premier ministre n’a pas eu besoin de modification de la Constitution, des projets annoncés par le Président lui-même sans consultation du Parlement, voilà dans les faits toute la considération qu’il porte à la représentation nationale. Si, comme le prétendent les leaders de l’actuelle majorité, cette modification revêtait une telle importance, pourquoi ne pas avoir donné la parole au peuple par voie référendaire ? Sans doute avaient-ils peur de son jugement. De fait, de ces maigres modifications, les français retiendront que le Président de la République aura une tribune supplémentaire. En revanche, ils ne manqueront pas de remarquer l’absence, malgré les promesses présidentielles, d’inscription dans la Constitution du droit de vote des résidents étrangers. Quant à lui, le mode de scrutin proportionnel se voit renvoyé sine die. Si nous avions estimé qu’il s’agissait d’un pas, même mineur, vers un rééquilibrage des pouvoirs entre l’exécutif et le législatif, nous aurions pu avoir un regard différent. Mais, l’année écoulée, le comportement du Président et de son gouvernement, démontrent à l’évidence que l’hyperprésidentialisation vient de franchir une nouvelle étape. Contrairement aux déclarations de la majorité, cette réforme constitutionnelle n’est pas la dernière. C’est bien d’une toute autre Constitution dont la France a besoin, pour rapprocher les citoyens de leurs institutions.

Parti communiste français

Paris, le 21 juillet 2008.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

1...350351352353354...372
 

Lorette Autrement |
Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
Energie Nouvelle pour Heill... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
| servir connaux
| Le site de la liste Gif, os...