• théatre de Tarascon

    théatre

  • Réunion en 1968

    Réunion en 1968

  • Rue Blanqui

    Rue Blanqui

  • Ian Brossat chef de file des communistes aux européennes

    Le nouveau monde :
    D'un coté, on prétend "responsabiliser" les gens modestes en augmentant le prix du #carburant.
    De l'autre, on déresponsabilise les riches en baissant leurs impôts sans rien leur demander en échange.
    Moins tu as, plus tu donnes.
    Plus tu as, moins tu donnes.

De Louis Aragon

Posté par jacques LAUPIES le 2 avril 2008

p1010353.jpg

    Malgré tout ce qui vint nous séparer ensemble

    O mes amis d’alors c’est vous que je revois

    Et dans ma mémoire qui tremble

    Vous gardez vos yeux d’autrefois

    Nous avons comme un pain partagé notre aurore

    Ce fut au bout du compte un merveilleux printemps

    Toutes les raisons tous les torts

    N’y font rien mes amis d’antan

    Il faut bien accepter ce qui nous transfigure

    Tout orage en son temps toute haine s’éteint

    Le ciel toujours redevient pur

    Toute nuit fait place au matin

    Même si tout cela nous parait dérisoire

    Un avenir naissant nous unit à jamais

    Ou l’on raconte des histoires

    Pleine de notre mois de mai

    Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

    if (typeof OA_show === "function") OA_show('b300'); // ]]> -->

    Extrait de la prise de position d’André Gerin (Député Communiste du Rhône)

    Posté par jacques LAUPIES le 29 mars 2008

    p1020218.jpg

     Toutes les potentialités existent pour redonner au PCF son influence passée. Mais cela mérite un débat. C’est sans doute la plus grande urgence.

    A PROPOS DE LA DECLARATION D’ANDRE GERIN

    Cette prise de position mérite reflexion. C’est pour cela que nous la publions. Elle soulève la question du devenir du Parti communiste qui trouve plus de résultats dès lors qu’il met en oeuvre son « appareil politique de base » et ses « élus » et romp avec des pratiques d’effacement qui non seulement le desservent mais desservent les vraies valeurs de gauche. Il y aurait en effet intérêt à ce que les communistes reprennent confiance en eux mêmes et non pas en des stratégies (élaborées parfois au plus haut niveau de leurs directions) qui cèdent à des orientations d’alliances floues avec des groupes ou des partis dont on se sait s’ils sont pas là plus pour les « plumer » ou pour trouver un crédit qu’ils n’ont pas les moyens d’acquérir. Y-a-t-il une fracture entre les communistes et leurs dirigeants, entre le communisme de terrain et le discours national ? Une telle question vaut d’être posée et n’a pas nécessairement de réponse positive. Le divorce entre dirigeants et base n’est pas aussi évident que le prétend André Gerin. Par contre il y a bien des stratégies qui s’affontent sur l’identité du PCF, sur les conditions de l’Union avec le Parti socialiste Il n’y a rien de  sectaire rechercher une clarification du maintien de l’identité du PCF et des conditions de  l’Union de la gauche, arme stratégique découlant d’un rapport de force et FIXANT DES OBJECTIFS SUR DES COMPROMIS POSITIFS pour des transformations sociales profondes (1)

    EXTRAITS DU TEXTE D’ANDRE GERIN

    « La perte du département de Seine St Denis est le résultat direct d’une politique nationale déconnectée des réalités et des souffrances populaires, le résultat d’une stratégie d’échec qui ne date pas d’hier. Nous privilégions les institutions au détriment des classes populaires d’où notre difficulté à élaborer des réponses adaptées aux aspirations du peuple.

    Quelles solutions proposons-nous face à l’insécurité et aux violences quotidiennes, face aux difficultés croissantes de l’existence sociale, face à la paupérisation, la précarité, le pourrissement social, moral, culturel ?

    Ce contexte a nourri le vote FN que nous avons sous-estimé et banalisé depuis les années 1980, en refusant de reconnaître qu’il peut être choisi par les électeurs ommunistes comme un vote de protestation et de sanction.

    Aujourd’hui, l’abstention populaire a atteint des records historiques jamais vus depuis la guerre. Un Français sur deux ne participe plus aux scrutins. Une fracture ivique et politique relègue massivement les milieux populaires, à l’instar de ce qui se passe aux Etats-Unis. La ségrégation sociale et spatiale se double d’une ségrégation électorale. Cette grève des urnes, cette abstention protestataire doit interpeller directement le PCF, sous peine de disparition. La première des raisons d’être de notre parti, c’est de faire émerger les classes populaires dans le champ politique. Or les ouvriers, les employés se sont détachés du PCF. La mésentente entre le parti et les classes populaires a pris les allures d’un gouffre géant. Des millions de gens ont envoyé un message de protestation aux dirigeants nationaux.

    Dans ces conditions, proposer une « union de la gauche innovante », au moment où le clivage droite/gauche se réactualise, c’est faire une gigantesque marche arrière jusqu’aux années 1960, c’est proposer une réponse ringarde qui revient à acter l’hégémonie du PS et placer un PCF affaibli en position supplétive. La direction propose tout simplement de nous aligner, alors qu’un espace considérable existe pour une gauche authentique avec un PCF en situation de rebondir. »

    (1) Nous avons apporté une modification à notre premier commentaire qui ne traduisait pas vraiment notre opinion en ce qui concerne les relations entre instances dirigeantes du PCF et base. Il n’en découle pas moins que nous pensons que doivent-être révisées les procédures démocratiques de ce Parti à l’égard duquel nous nous positionnons en observateur, ce qui, soyons clair, ne réduit en rien notre expression personnelle. Bien au contraire !

    Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

    Le corbeau, les loups les mourants et les anges

    Posté par jacques LAUPIES le 28 mars 2008

    p1000359.jpg

    Dans cet hiver de souffrance
    La misère et la froidure
    Tuent avec de la violence
    Ceux pour qui la vie ne perdure
    Que par le fil des espérances
    Et des promesses qui jurent

    Volant sur la tombe entrouverte
    Ignoble et haineux un corbeau
    Hurle du haut de branches vertes
    Pour que se ferme le caveau
    D’une troupe pâle et inerte
    Devant le spectacle des mots

    Quand soudain la douleur remue
    Il ordonne aux loups bleuissants
    D’aller mordre des mourants nus
    Que protègent des anges blancs
    Hélas la révolte se mue
    En un massacre d’ innocents

    Le corbeau domine les loups
    Et les loups font trembler la foule
    La foule a peur de tous les fous
    Et les heures se déroulent
    Pour que succombent dans un trou
    Les ivresses qui dessoûlent

    On ne tire pas les corbeaux
    Me répétait l’un de mes pères
    Celui qui me montra le beau
    Et malgré ses grandes misères
    Respectait les tristes oiseaux
    Qui envahissent notre sphère

    Ailleurs des corbeaux sont sans fard
    Des messagers que l’on respecte
    Ici ils sont des charognards
    Créant des victimes suspectes
    Celui qui plane est l’avatar
    D’un Dieu en nécrophage infect

    Qu’attend de lui un ange blanc
    Pourpre d’un soleil vieillissant
    Coloris que ne pourra effacer
    Le noir du rapace volant
    Quand les foules seront levées
    Sur l’univers agonisant

    Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

    Tibet : ce qu’en dit le PCF

    Posté par jacques LAUPIES le 28 mars 2008

    Depuis le 14 mars, le Tibet est secoué par des révoltes populaires réclamant le respect de la culture tibétaine et l’autonomie de leur région. Le gouvernement chinois réprime violemment les acteurs de ces mouvements et on compte déjà plusieurs dizaines de morts.

    Le Parti communiste français condamne fermement l’attitude des autorités chinoises et exige qu’elles entrent en dialogue avec les tibétains.

    Tibet: le dialogue pas la force

    Les tibétains sont mobilisés pour défendre leurs droits, leur culture et le respect des Droits de l’Homme. Leur protestation a débuté par la marche du 14 mars qui s’est tout de suite heurtée aux tirs à balles réelles des forces de l’ordre.

    Comme partout dans le monde, pour le peuple tibétain comme pour les autres peuples, il est inconcevable et insupportable qu’un enjeu politique se règle par la violence et non le débat.

    Halte à l’hypocrisie

    Devant l’émoi qui traverse l’opinion internationale,des hommes et des femmes politiques demandent aux athlètes et au mouvement sportif le boycott des jeux Olympiques de Pékin. Quelle hypocrisie de la part de ceux qui se sont rendus en Chine pour se féliciter de la rapidité de la justice chinoise ou pour signer des contrats , accompagnés d’un aréopage de chefs d’entreprise,!

    Nous sommes en droit d’attendre des hommes politiques et particulièrement des chefs d’Etat, qu’ils utilisent les moyens à leur disposition, notamment diplomatiques, pour se faire entendre des dirigeants chinois.

    Or Nicolas Sarkozy, usant des mêmes termes mesurés que l’administration américaine, s’est contenté de demander de la « retenue ». Les chefs de gouvernement britaniques et allemands ont décidé de recevoir le Dalaï-Lama.

    Alors que la Chine vient d’interdire aux journalistes l’accès au Tibet et aux régions limitrophes, on ne peut se contenter de déclaration à l’économie ou de mesures symboliques. A quand une déclaration forte de l’Europe, signée des 27 chefs d’Etat?

    Les Jeux Olympiques en otage?

    Les responsables politiques ne peuvent demander aux sportifs et au mouvement olympique de régler des problèmes qu’ils n’ont pas le courage d’affronter. Pour des raisons économiques, essentiellement.

    Les athlètes sont aussi des citoyens et il est tout à fait légitime qu’ils puissent s’exprimer sur un événement national ou international. Ils l’ont fait par le passé, à leur honneur, comme les athlètes américains Tommie Smith et John Carlos aux Jeux Olympiques de Mexico contre la ségrégation raciale.

    Mais les Jeux Olympiques sont aussi un grand moment de paix et de rencontre des peuples qu’il faut préserver. Il faut créer les conditions pour qu’ils se tiennent et non les boycotter.

    Ainsi lors des précédentes cérémonies d’ouverture des Jeux, des délégations palestiniennes et Israéliennes se sont succédé sur un même stade, les deux Corée ont constitué une équipe commune et pour la première fois des femmes participaient à la délégation afghane. Les Jeux de 2008 doivent être producteurs de symboles forts de fraternité, de liberté, pour les droits des hommes et des femmes de la planète.

    Pour le Tibet, agir de suite

    Et puis les Jeux Olympiques se tiennent dans 5 mois. Va-t-on attendre encore avant que cesse la répression et que s’ouvre le dialogue?

    Le Parti communiste français réitère sa condamnation de la répression chinoise au Tibet. Il joint sa voix à tous les appels demandant l’arrêt immédiat de la répression et la libération des personnes arrêtées. Il demande à Nicolas Sarkozy d’intervenir pour que l’Europe porte en direction de la Chine l’exigence de dialogue avec les Tibétains et le respect des Droits de l’Homme ainsi que la libération de tous les prisonniers.

     

    Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

    Justice aux Etats Unis…(interwiew d’A. Davis dans l’Humanité)

    Posté par jacques LAUPIES le 28 mars 2008

    Où en est, en définitive, la démocratie aux États-Unis ?

    Angela Davis. À son niveau le plus bas. Ce qui signifie que le combat pour la démocratie, aujourd’hui, doit prendre en considération la faiblesse de la conscience politique dans notre pays.

    Il est essentiel de réfléchir aux structures du racisme, qui vise en premier lieu les gens de couleur. Mais elles visent aussi des Blancs – ils sont de plus en plus nombreux à être incarcérés – étant donné que la prison, aux Etats-Unis, est en soi une institution raciste. Le choix de qui doit aller en prison est déterminé par des facteurs raciaux. Un homme noir sur cinq, un Latino sur dix est en prison. Mais essentiellement, l’institution est un instrument de gestion de celles et ceux et qui sont destinés à être la population disponible pour le maintien en l’état du système capitaliste.

    Je pense que nous devons avoir une nouvelle approche idéologique de la popularisation de la compréhension du système. De notre capacité à développer cette nouvelle réflexion populaire dépend notre capacité à influer sur les événements. Nous devons apprendre à mettre en lumière les interconnexions entre le complexe industriel carcéral (2 millions de détenus croupissent dans les prisons des États-Unis), instrument de régulation sociale, le système militaro-industriel, l’industrie pétrolière et les grandes compagnies au pouvoir, et l’idéologie conservatrice qui préside à la globalisation.

    Cela signifie qu’il est nécessaire d’effectuer un formidable travail d’éducation politique.

    C’est le seul espoir.

    Entretien réalisé par

    Michel Muller

    Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

    1...351352353354355...364
     

    Lorette Autrement |
    Bernard VIDAL - Un nouvel a... |
    Energie Nouvelle pour Heill... |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Vallorcine: Elections munic...
    | servir connaux
    | Le site de la liste Gif, os...